Nichoirs à mésange : votre allié pour lutter contre la chenille processionnaire du pin

Nichoirs à mésange : votre allié pour lutter contre la chenille processionnaire du pin

Posté par: Cyrielle Rimbau Dans: Conseils / Actualités Sur: Commentaire: 0 Frappé: 9930

Installer des nichoirs pour sédentariser les mésange à proximité des arbres atteinds fait parti des moyens de lutte efficaces et recommandés (I.N.R.A.E) pour lutter contre la chenille processionnaire.

La pose de nichoirs facilite la sédentarisation d'auxiliaires précieux comme les mésanges, coucous, engoulevent, huppes fasciés ...

En France, l'oiseau le plus intéressant pour lutter contre la chenille processionnaire est sans conteste la mésange charbonnière, Parus mejor. Cette dernière est sédentaire sur notre territoire et prélève la chenille processionnaire à tous les stades larvaires : c'est la spécialiste de la chenille processionnaire.

La mésange s'est spécialisée dans le perçage des nids d'hiver d'où elle peut prélever la totalité des chenilles occupant le cocon. Elle s'est adaptée à la nature urticante de la chenille processionnaire en dépeçant cette dernière de sa peau et de ses poils pour la consommer sans danger. Lors de l'alimentation des oisillons de  la couvée, une famille de mésanges peut consommer 500 chenilles quotidiennement. La mésange effectue également des trous dans le nid d'hiver de la chenille processionnaire et y prélève les chenilles qui sont à l'intérieur. Les cocons peuvent être prédatés intégralement car la mésange doit manger de grandes quantités d'insectes pour subsister. Or, en période de froid les proies sont rares. Pour la mésange charbonnière, consommer ces insectes peut-être vital en période hivernale où la nourriture est peu abondante. On peut donc comprendre aisément l'utilité d'installer des nichoirs à mésange pour favoriser l'installation de cet auxiliaire de lutte écologique dans nos jardins !

 

 

Si la densité de mésanges est adaptée à la quantité de chenilles processionnaires présente, une réduction visible des processions se fera sentir. Elle est le seul prédateur à consommer tous les stades larvaires de la chenille processionnaire. On comprend donc l'utilité d'adjoindre aux méthodes de lutte déjà employées cet auxiliaire écologique. Attention cependant de ne pas nourrir les mésanges pendant la période des processions ! Elles choisiront en effet la nourriture la plus facile et dédaigneront les chenilles.

C'est l'auxiliaire de lutte préféré des jardins privatifs !

Vous pourrez observer les mésanges prélever des chenilles processionnaires dans le collier Écopiège® que vous aurez placé.
Écologique et efficace !

 

Voir nos nichoirs à Mésange 

Source "La Mésange Verte"

commentaires

Laissez votre commentaire

* Required field

Haut